Sélectionner une page

Hola amigo ! Toi, tu décolles bientôt pour le Yucatan ? La chanceeeeee. Que tu aimes la jungle, les plages de sables fins, les eaux turquoise, les animaux sauvages ou encore les visites culturelles. Je suis certaine que tu trouveras ton bonheur au Mexique. J’ai mis un pied sur chaque continent (crâneeeeuse) et bien sache que je classe le Yucatan dans mon TOP 5 des meilleures destinations au monde !  

Avant de partir j’étais un peu comme toi là, oui oui je sais ce que tu fais… Tu vas de blog en blog à la recherche de L’ITINERAIRE parfait et bien ne cherche plus ! Si tu as 15 jours sur place je te donne nos meilleures adresses et les erreurs à ne pas reproduire (je te fais également mon itinéraire parfait pour seulement une semaine).

Tu dois savoir que ce ne sera pas de tout repos d’en prendre plein les yeux ! Tu auras quelques kilomètres à parcourir pour notre part on a comptabilisé près de 2300 Km au compteur … Alors prêt(e) à décoller ?

Comme on dit toujours avec Aadil :

On the roaaaaad again ! Avant de partir voici nos conseils pratiques :

Les choses à savoir avant de partir.

Le Mexique, côté réputation est connu pour son fort taux de criminalité, ses narcotrafiquants et sa corruption. De notre point de vue et des retours que nous avons pu avoir des locaux, c’est bel et bien une réalité dans une bonne partie du pays. Forte heureusement le Yucatan reste une zone très sécure pour les locaux comme pour les touristes. Toutes les choses citées précédemment existent bien dans TOUT l’ensemble du pays mais ne sont absolument pas visibles dans cette région ! Alors comme partout on reste prudents mais honnêtement nous ne nous sommes jamais sentis en insécurité durant notre road trip. Attention toutefois aux petites arnaques (que je vous détaillerai plus bas).

  • transport en avion :
    Je l’avoue, je suis la plus grande fouineuse de billet d’avion sur terre. C’est presque un jeu pour moi de trouver les meilleurs prix, je peux y passer des heures et pour ça LE GRAAAL de la recherche c’est : Skyscanner ! Oubliez d’avance les Opodos et compagnie. Mon conseil c’est de toujours passer par la compagnie aérienne directement pour bien connaître les conditions de ton voyage. Tu recherches les meilleurs prix sur l’appli puis tu vas sur le site de la compagnie réserver. Ne me remercie pas tout de suite car tout dépendra de tes dates bien sûr et si tu es du genre escale acceptable ou vol direct non négociable.

     

    Nous avons donc pris un Paris-Madrid – Madrid-Cancùn pour 550€ chacun avec Air Europa (la compagnie la plus éclatée que j’ai jamais pris de ma vie qu’on se le dise…) Le confort y était rudimentaire et le voyage plutôt long voir interminable, mais nous avions 15 jours plein sur place alors du simple au double, j’ai opté pour ces billets. Le coût moyen d’un billet AR est de 810€ / personne. 

     

    J’avais lu avant de partir que certaines correspondances passent par les Etats-Unis. Il faut faire vite, très vite aux douanes pour ne pas louper sa correspondance. Si vous optez pour un billet avec escale aux USA pensez bien à faire votre N° ESTA avant de partir.

  • Location voiture :
    Pour notre titine sur place, j’ai réservé un véhicule chez Europcar par le biais de Rentalcar. Nous avons payé plus cher d’assurance que de location, pour un total de 226€ tout compris (c’est un super prix assurance comprise). Compter en moyenne 13€ / jour hors assurance pour une petite voiture diesel. 
    Je reste tout de même sceptique sur Rentalcar, car nous n’avons pas eu, heureusement, le moindre accident. Seulement j’ai cru comprendre que c’était parfois compliqué de faire jouer les assurances. En tout cas mon seul conseil restera de passer par les grandes agences internationales, de réserver et de payer en ligne avant votre arrivée. Vous trouverez les navettes des loueurs directement à la sortie de l’aéroport de Cancùn.
  • Monnaie :  
    Il faut savoir qu’au Mexique la monnaie est le peso mexicain ça s’écrit $MXN (il y a bien un $ faites attention car beaucoup d’établissement notamment sur la côte Est affichent les prix en US$). 1 euro = 22$MNX Il vous fera donc convertir vos euros en peso, pour cela deux options s’offrent à vous. Soit, vous retirer en France et vous faites le change sur place en fouinant les meilleurs bureaux de change. Soit, si vous avez lu mon article sur Londres vous le savez déjà j’ai opté pour une banque en ligne sans frais entièrement gratuite qui vous permet de payer partout dans le monde au meilleur taux. A titre perso j’ai misé sur REVOLUT (que tu peux obtenir gratuitement ici #pasdeplacementpromis mais il en existe d’autres type N26, Eko … il te suffit de taper Néo-banques sur internet ou tout simplement de voir avec ta banque actuelle pour une option internationale. De manière générale je dirais que le coût de la vie est 2 fois moins cher au Mexique (hors Tulum et Holbox).
  • Eau potable & électricité :
    L’eau n’est pas potable au Mexique attention ! Quant aux prises électriques Mexicaines elles sont différentes des prises Françaises ! L’électricité au Mexique est basée sur le système américain : Les prises sont en 110V/60Hz (contre 220V/50Hz en Europe) il vous faudra acheter un adaptateur.

Notre astuce : Voyager toujours avec une multiprise ça aide quand on a les téléphones + PC / tablettes + Appareil photo à charger en même temps.

Nos indispensables : Aller voici quelques-uns de nos derniers conseils avant de décoller pour ce paradis. Voici nos indispensables sur place :

 

Une caméra type go-pro (pour les cénotes), des masques et tuba (pour voir les tortues), du produit anti-moustiques (si comme moi tu te fais massacrer même en France), des médicaments contre la tourista (oui pas cool désolée) le moins d’affaire possible (plus tu voyages léger, mieux tu voyages crois moi) et le dernier pour la fin : Oublie ta carte SIM Française, sauf si tu as le forfait pour, il y a des offres à 5€ sur place qui permettent d’utiliser waze pendant une bonne semaine. VAMOS décollage pour Cancùn…

Jour 1 : arrivée à Cancùn

Nous sommes arrivés le vendredi soir à Cancùn il faut compter 20 minutes de voitures entre l’aéroport et le centre-ville. Honnêtement, mise à part rester dans un Resort de luxe et /ou faire la fête il n’y a pas beaucoup de chose à voir à Cancùn certains ne s’y arrêtent même pas et roulent directement direction playa del Carmen.

Mais après un long vol pourquoi ne pas se reposer un peu dans la ville du Spring break et visiter le marché le lendemain ? Vous pourrez en profiter pour acheter votre carte SIM et ce qui vous manque.

Notre hôtel : Bed and Breakfast Eclipse 40€: Pas mal pour se reposer, faire un petit plongeon et reprendre la route. Il faut savoir qu’au Mexique nous avons eu une agréable surprise le petit déjeuner et quasiment toujours compris dans le prix.

Jour 2 : Playa del carmen, akumal et tulum

Une fois les batteries rechargées nous avons pris la route pour Playa del carmen, situé à seulement 1H de Cancùn. C’est une ville ou l’influence Américaine est bien présente, c’est un endroit génial où les magasins en plein air avec vue sur les caraïbes valent le détour. C’est un lieu de fête également tout comme Cancùn où le coût de la vie est un peu plus cher qu’ailleurs. Pour le kiff louer un transat et manger au bord de la plage en écoutant de la Deep house. Il y a aussi le célèbre Coco Bongo pour les fêtards. Je vous conseil de rester seulement quelques heures à Playa del Carmen.

Sur la route pour Tulum nous nous sommes ensuite arrêtés à Akumal (35 min de playa del Carmen) pour nager avec des tortues mon rêve ! Seulement ces dernières sont en réalité en captivité avec le recul ce n’est pas génial de participer à ça et je suis sûre que vous en verrez ailleurs de manière naturelle. N’oubliez pas surtout de ne pas les toucher car on enlève une pellicule de protection sur leur carapace, les rendant ainsi plus vulnérables.

Enfin nous avons pris la route du PARADIS Tulum (30min de Akumal) où nous avions réservé pour la nuit.

Notre hôtel : Secret Garden hotel 40€ : Il porte à merveille son nom c’est un petit hôtel pas cher, dont le jardin vous fait voyager. Ce dernier n’est pas situé dans la zona hotelera (la plus belle partie) il se situe en centre-ville ! Vivre Tulum dans la zona hotelera et dans le centre-ville c’est TRES TRES différent attention.

 

 Jour 3 : Tulum

 

Pour notre troisième journée au Yucatan nous sommes allés dans un cénote pour la première fois ! En bon touriste nous avons choisi Dos ojos le plus connu (et selon certain le plus beau du coin). Compter 40€ pour deux (une petite fortune en comparaison des autres cénotes que nous avons visité ensuite). La particularité de dos ojos est que les deux cénotes peuvent être rejoins l’un l’autre en plongée sous-marine avec bouteilles (rajouté un supplément). C’est un parcours hors du temps à travers de sublimes cavernes avec des stalactites partout, des couleurs dingues. Si vous êtes des amateurs de plongé ça vaut vraiment le détour, sinon en simple snorkling vous verrez d’aussi beau cénote tout au long de votre route pour genre 38 fois moins cher !

Le soir nous avions réservé un hôtel très très pinterest dans la jungle l’un des plus cher de notre séjour.

Notre hôtel : La Selva Mariposa +150€ suite magnifiques avec cénotes artificiel en plein milieu de la jungle. Un décor de rêve en pleine nature. Une belle découverte mais encore une fois rien ne vaut la zona hotelera de Tulum ! pour un prix équivalent privilégié un hôtel en bord de mer.

En parlant de cette fameuse zona hotelera ! C’est THE place to be si vous aimez les ambiances hippies chic. C’est l’endroit où le gratin New Yorkais passe en mode chill, c’est le rendez-vous des artistes, yogis et des fashionistas. C’est instagram en réalité comme la dit une touriste croisée « j’en peux plus de ces bobo chic qui mange sans-gluten et font du yoga » Personnellement c’est tout ce que j’ADORE ! ahah les goûts et les couleurs… Nous sommes tombés amoureux de Tulum et avons changé un peu notre itinéraire pour y retourner à la fin je vous laisse deviné dans quel coin de la ville…

 Jour 4 : Bacalar

C’est un peu à contre-cœur que nous avons quitté Tulum où l’on commencé à peine à prendre le rythme (oui car le décalage horaire -7h se fait ressentir) Nous avons donc poursuivi notre itinéraire direction Bacalar à 2h30 de route.

Encore peu connu des touristes, ça été comment dire … UN VÉRITABLE COUP DE FOUDRE ! Nous avons halluciné face au bleu turquoise de la lagune. Une piscine à ciel ouvert, très accessible. Contrairement à la zona hotelera de Tulum où si on ne consomme pas il est difficile d’accéder à la plage, à Bacalar les hôtels de luxe ne sont pas encore construits (nous avons vu des débuts de chantier) les choses vont très probablement évoluer vu la beauté du lieu encore préservé.

Vous devez absolument prendre le bateau sur cette belle lagune, profitez également d’une balade à vélo pour faire le tour de la ville. Le centre-ville est très petit. J’avais pour l’occasion choisi de ne rien réserver pour improviser sur place je vous conseil vivement de choisir un Airbnb au bord de la lagune. Si vous cherchez un décor de rêve pour vous reposer c’est l’endroit idéal. Pour les fêtards en revanche il n’y a pas grand-chose.

 

Jour 5 : Calakmul ( changement de programme )

En théorie nous devions quitter Bacalar pour aller à Calakmul, visiter le temple en plein milieu de la jungle à la frontière du Guatemala. Ensuite reprendre la route pour dormir à Escarcega. Seulement un coup de foudre comme Bacalar ça ne s’abandonne pas comme ça et on commencé vraiment à être K.O.

Il faut compter 1h40 jusqu’à l’entrée de Calakmul et près de 1h aller et 1h retour de piste apparemment pourrie pour voir le temple. Puis encore 2H de route jusqu’à Escarcega soit 6 à 7h de route. Nous avons choisi d’annuler notre nuit à Escarcega et de rester à Bacalar.

Si vous tenez vraiment à faire le temple de CALAKMUL qui de nos échos vaut quand même vraiment le détour, prenez un hôtel proche de Chicanna avec piscine ! Car pour avoir traversé Escarcega c’est tout simplement dépourvu d’intérêt.

Donc vous l’aurez compris ce 5ème jour a été très reposant pour nous on en a profité pour aller à la salle de sport du coin (oui c’est notre définition du repos ahah) une expérience vraiment atypique ! Suivi de baignade et farniente avant d’attaquer le looong trajet qui nous attendait Bacalar – Campeche 7h de route (oui nous n’y avons pas échappé, on a seulement évité la piste du temple).

Jour 6 : San Francisco de Campeche

Nous voilà à l’ouest du Yucatan, nous avons laissé la mer des caraïbes pour le golfe du Mexique ! Campeche est sublime très colorée c’est une ville fortifiée du 17ème. Construite de façon à être protégée des attaques des pirates, elle est inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO. A Campeche on sent vraiment le changement de décor, on se retrouve à flâner dans les ruelles à pied ou à vélo. La tête en l’air pour admirer toutes les couleurs des façades. Une petite journée suffit à visiter la ville, mais elle vaut le détour.

Notre hôtel : Hotel Socaire 38€ un excellent hôtel au style colonial ! Dont la piscine est plus qu’appréciée, les hôtels de ce côté du Yucatan ont un excellent rapport qualité/prix c’est une adresse que je vous recommande vivement à deux pas de la calle 59 (rue piétonne).

Jour 7 : Uxmal – Ticul

Après avoir fait l’impasse sur celui de Calakmul on se devait tout de même de voir un temple Maya. Notre choix s’est porté sur Uxmal à 2h de route de Campeche. Le temple de Uxmal est moins touristique que Chichen Itza et a priori plus impressionnant. Pour tout vous dire c’est le seul que nous avons vu et effectivement c’était assez impressionnant ! Compter presque 40€ pour deux je crois car nous sommes arrivés en retard (à peine 1H avant la fermeture) et on nous a gracieusement dit de rentrer rapido/presto ni vu ni connu ! On a eu de la chance quoi… (je ne vous conseille pas d’arriver en retard pour autant) En 45 min on a tout vu et nous avons pris la route direction Ticul à seulement une demi-heure…

Ticul c’est vraiment la petite ville peu développer à l’intérieur des terres, figée dans le temps, mais avec l’âme d’une vielle ville, très peu touristique. C’est à Ticul que nous avons rencontré Roman dans son magnifique hôtel un petit bijou au milieu de on peut se le dire, nulle part… Roman à hérité de ses ancêtres Maya d’un magnifique terrain où une immense piscine côtoie les palmiers, juste pour cette rencontre et ce lieu Ticul restera une ville qui nous a beaucoup marqué.

Roman à pris le temps de nous expliquer les légendes urbaines, il a en sa possession certaines reliques Maya. Entre mythe et légende, il nous a fait voyager dans le temps et dans les traditions. Une rencontre inoubliable comme je vous en souhaite durant votre voyage.

 Notre hôtel : Posada El Jardin un prix dérisoire : seulement 30€ pour deux pour un aussi beau cadre c’est un don !

Jour 8 : Mérida

Nous avons dit au revoir à Roman et nous avons pris la route direction Mérida, la capitale du Yucatan. Sur le trajet notre hôte nous avait conseillé plusieurs cénotes. Là encore il y en a pour tous les budgets mais nous avons suivi nos envies à la découverte de 3 cénotes différents (coût d’entrée : 1€ / personne). On est bien loin du tarif de Dos ojos (Tulum). Ces cénotes sont fréquentés quasi-uniquement par les locaux et si vous êtes chanceux vous pourrez même y être seul !

Privilégié toujours le créneau 11h-13h pour les cénotes car c’est à ce moment que le soleil est au plus haut et donnera la couleur turquoise à l’eau, les cénotes étant souvent à l’ombre, ça serait dommage de rater le spectacle. Il y a toujours un gardien à l’entrée de chaque cénote ce dernier pourra vous demander de ne pas mettre de produit solaire pour préserver l’état du cénote. Il y a même parfois des douches en pleine nature, située à l’entrée des cénotes pour éviter de polluer l’eau. Côté respect de l’environnement, nous avons vraiment apprécié leur engagement, tout le monde à conscience que ces trésors de la nature sont fragiles. Prenez peu d’affaire un maillot, une serviette et une go pro ça suffit et surtout éclateeeeeeeeez-vous !

Après avoir bien barboté nous avons atteins la ville de Mérida, c’est la seule ville avec Ticùl « loin » de la mer que nous avons visité ça se ressent car l’air y ai très chaud ! La foule et l’animation vous rappellerons que vous êtes dans une capitale. Nous avons choisi de visiter la ville de nuit en calèche. Le lendemain nous sommes allés au marché et avons repris la route direction Celestùn. Honnêtement on a plein de grandes villes en Europe et Mérida bien que très jolie n’est pas une escale obligatoire selon nous.

Notre hôtel : Aesir Hostel + très bien situé mais au confort et à la décoration rudimentaire les hôtes nous ont accueilli avec une extrême gentillesse et un succulent petit déjeuner (prix : 22€ autant dire donné !)

Jour 9 : Celestùn

Tout comme Bacalar, Celestùn a été un véritable coup de cœur. La ville est située à 1h30 de la capitale. Ce sont principalement des Mexicains qui viennent en vacances à Celestùn pour se reposer et profiter de la plage. C’est une réserve naturelle pour les flamants roses, la plage y est sublime avec son sable fin et son couché de soleil à tomber ! Je ne vous parle même pas des fruits de mer, rien que de l’écrire j’ai envie de pleuré tellement c’était bon…

Enfin vous l’aurez compris carton plein pour Celestùn et notre hôtel n’y est pas pour rien c’était le mieux situé de la ville avec vue sur la mer. Côté activité, le tour en lencha (barque) pour aller voir les flamants roses vaut vraiment le coup, mais attention au prix. TOUT se négocie au Mexique aussi…

Notre hôtel : Hôtel Gutierrez encore une fois un petit prix : 35€ pour un hôtel génial !! C’était l’un des rares sans petit déjeuner mais la vue sur la mer nous a suffi on vous le recommande !

Jour 10 : On avance d’un jour : Rio Lagartos

Et si finalement ont avancé d’un jour notre planning direction Rio lagartos ? Ouiii on veut revoir Tulum avant de partir ! Car lorsque j’ai fait l’itinéraire je nous ai laissé quelques jours sans réservations pour se reposer, ou si on avait un coup de cœur dont un jour à la fin sans rien de programmé. L’idée en avançant la prochaine escale c’était d’avoir deux nuits à Tulum.

Nous voilà donc à Rio Lagartos, à 4H de route de Celestùn (avec quelques arrêts cénotes sur la route) ! Rio lagartos c’est également une réserve naturelle pour les flamants roses mais c’est aussi THE PLACE for LAS COLORADAS. Je vous le dis de suite c’est en voiture que le lac rose se voit le mieux ! Les bateaux jouent sur la carte de « ce n’est pas la bonne période » c’est FAUX ! Par contre le tour vaut vraiment le coup pour voir des crocodiloooooo, des râtons laveur #socute et encore des flamants roses parce qu’on n’en croise pas tous les jours tout de même ! Vous profiterez d’un bain Maya en prime (on vous laisse la surprise). Côté lac rose c’est une merveille de la nature un lieu à voir une fois dans sa vie promis !

Une journée suffit à Rio lagartos de même qu’une petite heure suffit pour las coloradas où il fait très très chaud !

Notre hôtel : Rio lagartos (facil à retenir) Chambre moderne, déco canon, bar dans la piscine le tout pour 30€ là encore on sent les prix de la west coast ! hihi

Jour 11 et 12 : Hol Box

HOL BOX ! l’île sans voiture ! pour se rendre à Holbox on prend le ferry et on gare sa voiture dans un parking protégé (payant) proche du port. Nous nous sommes rendus dans un camping éco-friendly et honnêtement après un voyage aussi costaud ne pas avoir de clim ça pique un peu, je n’avais pas anticipé ce détail. Je vous conseille vivement de mettre le prix dans vos hôtels à deux endroits : Tulum & Holbox pour profiter du cadre car les hôtels y sont magnifiques et en bord de plage. Le camping en question était éloigné du centre du coup nous avons dû prendre beaucoup de taxi golfette. On a fini par en loué une, c’est d’ailleurs très sympa à conduire !

En dehors du petit centre-ville, comme nous sommes sur une île il n’y a pas grand-chose pour se restaurer et faire des achats. L’île en elle-même est sublime. Hamacs dans l’eau, palmiers et street art au rendez-vous. On va à Holbox pour se détendre, on active le mode farniente et on profite de chaque instant.

Notre camping (bungalow) : Balam eco camping parfait pour ce qui aime la vie roots mais trop excentré pour nous.

Jour 13 et 14 : Tulum

Tulum, Tulum, Tulum nous revoilà ! Bon cette fois c’est une petite suite sur la Zona hotelera ou rien ! On veut vivre le tulum de l’intérieur celui des bobos sans gluten, vous vous souvenez…

Notre hôtel : Suites Tulum :  Canon la décoration que je veux reproduire chez moi ! La piscine, la terrasse tout ! Point faible : Pas de vue direct sur la mer (peut être la prochaine fois ?) mais idéalement situé. On bronze on nage on va au TULUM JUNGLE GYM (je vous réserve un article spécial dessus). On flâne dans les boutiques toutes plus stylés les unes que les autres.

Le soir la ville s’illumine, il y a des guirlandes à perte de vue. C’est vraiment le lieu le plus branché du Yucatan (voir du monde ?) Ici vous pouvez oser les styles décalés lâchez-vous ! Allez boire un verre au Matcha Mama, admirez le couché de soleil à Azulik (préparé la CB quand même) Bougez au son des Dj du Papaya playa Projecto. Kiffez tout simplement. Vivez votre meilleure vie.

Jour 15 : Back to Cancùn

Toute les bonnes choses ont une fin… Retour à Cancùn après un petit arrêt à playa del Carmen pour manger. Nous voilà déjà à l’aéroport les valises rempli de hamacs, le cœur rempli de souvenir, heureux d’avoir vécu 15 jours au Paradis…
Alors envie de (re)partir ? Nous ouiii !

 

Voici notre itinéraire idéal sur 15 jours selon nous :

JOUR 1 : Cancùn

JOUR 2, 3 et 4 : Tulum

JOUR 5 : Bacalar

JOUR 6 : Calakmul (dormir vers Chicanna)

JOUR 7 : Campeche

JOUR 8 : Uxmal – ticul

JOUR 9 : Celestun

JOUR 10 : Rio Lagartos

JOUR 11 et 12 : Holbox si K.O rester 4 jours à Holbox

JOUR 13 et 14 : Si pas K.O retour sur Tulum

JOUR 15 : RETOUR CANCUN → Aéroport

 

 

Un itinéraire de 7 jours idéal selon nous :

Jour 1 : Tulum

Jour 2 : Tulum

Jour 3 : Bacalar

Jour 4 : Valladolid

Jour 5 : Rio lagartos

Jour 6 : Holbox

Jour 7 : Holbox retour cancun

 

Ah oui j’oubliais ça serait trop beau si tout avait été absolument parfait, les fameuses arnaques dans les stations service ! Celle-ci nous est arrivée le tout dernier jour (quand t’es bien bien KO). Regardez bien ces billets :

Il semble en apparence bien différents, mais si on regarde bien le 100 et le 500 ont une couleur plutôt proche surtout quand le billet à un peu vécu. Voilà l’arnaque je demande 400$MX de gasoil. Adil me donne 500$MX et part acheter de l’eau à la station je tends sans trop regarder mon billet au pompiste qui me le rend, il me rend 100$MX et me dit qu’il manque de l’argent. ! Je parle espagnole j’ai très bien compris quand il m’a dit IL MANQUE DE L’ARGENT.

Je ne sais plus du coup, si j’ai donné 500$MX ou 100$MX la scène a été rapide… Heureusement avant de partir j’avais lu cette arnaque dans un routard, je fonce à la station demandé à Adil si c’était bien un billet de 500$MX ou 100$MX il est sûr de lui c’était 500$MX. Je reviens remonter comme un coucou vers le pompiste qui s’adapte en INSTANTANE et me sort mais c’est ta monnaie ! Trop fort 500-400 (d’essence) = 100$MX  Il a essayé de m’arnaquer mais avec classe… et surtout une bonne répartie…

ASTUCE : Pour éviter que ça vous arrive prononcer le montant ou la couleur de votre billet exemple pour : 200$MX dite un VERDE ou pour 500$MX dite quinientos pesos ça vous permettra de le savoir et lui AUSSI hihi.

Mais promis, mis à part ces petites combines les Mexicains sont très accueillants !

Pour vos réservations si besoin mon lien Booking : https://www.booking.com/s/11_6/3ca64559
Pour comparer les prix des vols voici l’application : https://www.skyscanner.fr/

 

N’hésites pas si tu as des questions j’y répondrai avec grand plaisir !

PS : Voici la vidéo de notre vlog si tu veux en voir plus : 

XOXO Koraly